cambre d'aze hivernal
philtraverses

Sa fiche

cambre d'aze hivernal

Par philtraverses - 11-01-2010 19:00:49 - 2 commentaires

Hiver 2008. L'hiver peu enneigé incite aux ballades en montagne. J'ai décidé cette fois ci de faire le cambre d'aze. Ce sommet pointu, emblème de la cerdagne et qui se détache. C'est presque 1000 MD+ d'un coup 

 

Mais fait on une montagne ou un sommet . En réalité c'est la montagne qui me façonne. Je ne me projette pas sur elle. Je n'en fais pas l'instrument d'un quelconque narcissisme compulsif.  Au contraire, une fois au sommet, je m'abandonne dans mes sorties. Je laisse au vestiaire mes contradictions qui sont celles de tout le monde. Je laisse enfin mes pensées vaquer sans fil conducteur, sans but. J'oublie la tyrannie du but.

Ce matin la station d'eyne est encore calme. Les remontées vont bientôt se mettre à fonctionner. Je prends l'escalier de fer qui permet d'accéder aux pistes. J'emprunte le bord de la piste encore désertée par les skieurs à cette heure très matinale. Le parcours n'est pas évident. Je monte au jugé dans la pente. Je croise des pistes en tout sens. De loin en loin quelques vagues balises.. Je suis le tire fesses sur le bord en essayant de ne pas gêner. J'atteins enfin le terminus des pistes et le bord de la longue crète qui mène au sommet.

 

 

un grand cairn se détache sur la crete. Il n'y a vraiment personne. Le soleil innonde tout de sa présence implacable et peu à peu les ombres reculent comme à regret. 

 

Autour de moi je regarde le paysage . Au loin la masse du carlit assez peu enneigé finalement car situé face sud est.

La solitude prend chair. Elle a la forme des montagnes et des vallées. Ainsi matérialisée personnifiée elle devient palpable et familière. La montagne permet d'apprivoiser la solitude..

 

 

La crete se rétrécit. Il faut bien revenir au réel. Ici la neige a bien transformée et est devenue glace vive. Je croise des gendarmes sans doute du PGHM. Ils me disent que ca passe. Pourtant à ma gauche j'ai les falaises du cirque du cambre d'aze qui plongent d'un seul coup plusieurs centaines de mètres plus bas.

 

Je jette un coup d'oeil vers ces pentes implacables avec lesquelles le soleil ne flirtera pas avant plusieurs semaines. Je regarde sur ma droite vers les pentes raides qui dégringolent vers la vallée d'eyne.

Je continue un peu et je décide de m'arrêter. En contrebas j'aperçois la cerdagne et ses villages, bolquere, eyne. Plus loin le lac de matemale . Je crois sentir les odeurs des étables qui remontent jusqu'à moi et le mugissement des vaches qui velent. 

 

 

 

Avant de redescendre je jette enfin  un regard vers le pic péric qui fera l'objet d'une autre rando hivernale . 

 

 

Je décide finalement de revenir sur mes pas non loin du véritable sommet .

Je ne ferai pas cette fois le tour du cambre d'aze. 

Billet précédent: balade dans les pyrénées à saute lacs
Billet suivant: dona dona

2 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 12-01-2010 à 21:38:52

encore une bien balade!!!Cela semble si facile et pourtant! Rien qu'en regardant les photos, on voit qu'il y a du gaz!et la glace!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 12-01-2010 à 23:57:47

Il veut dire quoi avec le gaz le Mustang ? J'étais pourtant pas là !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 304059 visites