KikouBlog de philtraverses - Janvier 2011
philtraverses

Sa fiche

Archives Janvier 2011

Candide aux pays des libertés.

Par philtraverses - 20-01-2011 07:37:11 - 8 commentaires

Candide arriva par l'avion de 17h15. Emilcioran était venu le chercher.

Candide était avide de questions sur ce beau pays des libertés qu'est la France.

Il regardait avec curiosité l'agitation des gens.

Il demanda à emilcioran de lui décrire comment les gens
de ce beau pays exerçaient leur liberté et ce qu'ils en faisaient..

Emilcioran lui dit : "en effet la France est le pays des libertés.

C'est pour ça que la France est aussi le pays des fichiers. Les fichiers, dit on au citoyen, sont là pour protéger ses libertés.. 

C'est une longue tradition Française. il en existe des centaines.
L'état aime ses citoyens un peu comme des enfants
ou comme une mère  et c'est pour cela qu'il veut tout savoir sur eux."
 
Et emilcioran de se lancer dans la longue énumération des fichiers :

– les fichiers de la Défense nationale ;
– le Fichier national des immatriculations
– le Fichier national des cartes d’identité
– le Fichier national des passeports ;
– le Fichier réseau mondial visas  ;
– l’application de gestion des dossiers des ressortissants étrangers en
France (AGDREF 5 ) ;
– le fichier ELOI
– le Fichier national des personnes incarcérées
– le Casier judiciaire national
– le Fichier des naturalisations
– les fichiers de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides
– le Répertoire national d’identification des personnes physiques
– le Fichier du recensement
– les fichiers d’état civil ;
– le Fichier national des comptes bancaires (FICOBA 12) ;
– le Fichier national des chèques irréguliers 13 (FNCI) ;
– le Fichier central des chèques  (FCC) ;
– le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux
particuliers .

Candide l'interrompit en proie à un vertige. "Ah ce n'est que celà !!. "

Mais émilcioran de poursuivre :  Non, ça ce ne sont que les fichiers
dit normaux pour les citoyens normaux.

Et emilcioran de poursuivre:

A) Les fichiers de la police nationale

– le Système de traitement des infractions constatées (STIC) ;
– le Fichier des véhicules volés (FVV) ;
– le Fichier des personnes recherchées (FPR) ;
– le Fichier des renseignements généraux (FRG) ;
– le Fichier national transfrontières (FNT) ;
– le Fichier des brigades spécialisées (FBS) ;
– le Fichier informatisé du terrorisme (FIT) ;
– le Fichier national du faux monnayage (FNFM) ;
– le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG).

autres

Le fichier d’information Schengen (SIS)
Le fichier de la Direction de la surveillance du territoire (DST)
Le Système d’analyse et de liens de la violence associée au crime
(SALVAC)
Le Fichier automatisé des empreintes digitales (FAED)

Le fichier de travail de la police judiciaire (FTPJ)

B) Les fichiers de la gendarmerie nationale

- JUDEX

Ces données concernent des personnes àl’encontre desquelles
sont réunis, lors de l’enquête préliminaire de l’enquête de flagrance ou sur
commission rogatoire, des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu’elles aient pu participer, comme auteurs ou complices, àla commission d’un crime, d’un délit ou d’une contravention de 5e classe prévue
aux articles R. 625-1 àR. 625-3, R. 625-7, R. 625-9, R. 635-1, R. 635-3 à
R. 635-5, R. 645-1, R. 645-2 et R. 645-4 àR. 645-12 du Code pénal, ou les
victimes de ces infractions.

- Le Fichier des objets signalés (FOS)

Le fichier de traitement des images des véhicules volés (FTIVV)

- ANACRIM

- Le Service central de préservation des prélèvements biologiques (SCPPB)

- Le Fichier des avis de condamnations pénales (FAC)

- PULS@R

PULS@R est une évolution de l’application Bureautique brigade
2000, déclarée àla CNIL. Centralisée, elle permet aux unités territoriales
de la gendarmerie nationale de gérer sur le plan administratif le
service et les registres (courrier et procès-verbaux) et de partager l’information sur la connaissance de la circonscription de l’unité (lieux et personnes particuliers).

- La Bureautique brigade 2000 (BB2000)

- Le Fichier alphabétique de renseignements (FAR)

- Le Fichier des personnes nées à l’étranger (FPNE)

- Le fichier ARAMIS

- Le Fichier de suivi des titres de circulation délivrés aux personnes
sans domicile ni résidence fixe (SDRF)

- Le Fichier de suivi des personnes faisant l’objet d’une rétention administrative

- Le Fichier de la batellerie

- ARIANE (Application de rapprochements,d’identification et d’analyse pour les enquêteurs).


Candide était à présent nauséeux.

 

Mais impitoyable émilcioran continuait :

Le Fichier judiciaire national automatisé des auteurs
d’infractions sexuelles (FIJAIS)

Le Fichier national des permis de conduire (FNPC)

L’application AGRIPPA de gestion des armes soumises à auto
risation ou déclaration

SALVAC pour la police et ANACRIM  pour la gendarmerie) utilisés pour le premier dès 2002, permettent de croiser des données à caractère personnel
qui font apparaître les origines ou les opinions des individus,
leur état de santé...

Candide était à présent perplexe. Dans son esprit liberté rimait à présent avec fichiers.

Soudain un sourire l'ilumina : "Mais dans ce cas si l'état sait tout des citoyens réciproquement ceux ci doivent tout savoir sur les décisions de l'état?"

"que nenni "lui répondit emilcioran. "Il existe une théorie, celle de la sécurité intérieure.

Il existe même une école des hautes études de la sécurité intérieure.

Tout ceci est fait bien sur au nom de la liberté.

Depuis des lustres l'état, qu'il soit de droite ou de gauche s'emploie à bétonner le secret sur les décisions politiques.
On ne saura jamais par exemple ce qui s'est passé dans certaines affaires, comme Ben barka ou les frégates de taiwan.."

Candide était à présent perplexe. Il commençait à douter que la France soit
le pays des libertés qu'on lui avait vanté.

Il reprit: "Mais les gens doivent s'indigner".

"Penses tu" lui dit emilcioran.   

"Entre les couches du bébé, les trajets métro boulot dodo, les factures à payer, les fêtes de noël, plus de place pour s'indigner. Il faut gagner sa vie "

Il poursuivit : "d'ailleurs si tu en parles aux gens ils te diront qu'ils ont autre chose à faire et que tu les ennuie. Tu risques même de te faire frapper
si tu interpelles les gens à ce sujet. "

"D'ailleurs ce qui compte pour beaucoup de gens c'est d'abord mettre de l'essence dans leur voiture et acheter le dernier portable à la mode, ou autres fariboles matérielles .

Point n'est besoin d'être libre pour faire ses courses le samedi à l'hypermarché. La liberté pas mal de gens s'en fichent. Ils ne savent qu'en faire. D'ailleurs ils votent de moins en moins.. "

Il reprit la phrase de BERNANOS, son maitre à penser : " la liberté pour quoi faire ", dont il avait peut être mal compris le message.

Candide reprit aussitôt le premier avion sans être même sorti de l'aérogare
laissant emilcioran tout penaud sur le tarmac.
  

 

Voir les 8 commentaires

le costabonne

Par philtraverses - 06-01-2011 18:22:45 - 7 commentaires

L'hiver avait commencé fort et tôt. Qui aurait pu croire qu'il serait possible de monter à 2500m un 2 janvier. Et pourtant ce fut le cas ce 2 janvier 2011. L'objectif du jour était d'aller au costabonne, un sommet de 2500 m d'altitude, plus exactement 2465 m, situé au fond du vallespir.

 

Départ Narbonne à 6h45 du matin. J'arrive 2 heures plus tard à la preste les bains.

Je ne suis pas revenu ici depuis 4 ans. En regardant cette montagne, ou je ne verrai personne de la journée, m'envahit le sentiment de la vacuité de tout ce qui avait, jadis, de l'importance pour moi . Et dont je me détache de plus en plus. Être reconnu, attendre de la reconnaissance, le regard des autres, la compétition .. qu'elle soit sociale ou sportive, c'est du pareil au même. Tout ceci n'a aucun sens . Je me moque à présent de donner sans recevoir, de marcher seul ici, sans que personne ou presque le sache jamais.

 

Un fou rire m'envahit. J'ai détaché, pour un instant seulement hélas, les fils des obligations sociales, de la bienséance, de la bienpensance, de l'esprit moutonnier, du paraitre, du toujours plus, qui nous meuvent, comme des marionnettes qui se pensent libres.

Le Costabonne se dévoile de plus en plus, tout juste orné de quelques taches de neige. Le sentier démarre au bout de la route. J'emprunte tout d'abord une piste interdite à la circulation. Peu après la barrière, sur la gauche, part le sentier du col de siern. Il monte régulièrement en lacets dans la forêt. Quelques 45 mn plus tard me voilà au col de siern à 1640 m d'altitude environ d'ou la vue de dégage.

 

L'itinéraire est évident, toutes crêtes. J'aime ces itinéraires aériens, qui laissent voir le sommet, qui poussent à accélérer le pas. De temps en temps quelques balises éparses peuvent rassurer sur le fait qu'on ne s'est pas trompé, s'il en était besoin.

 

L'itinéraire change d'orientation. La pente devient plus raide. Il faut monter droit dans la pente, sans chemin .

 

A l'approche du sommet le vent se fait de plus en plus violent. Au sommet c'est un vent glacial qui m'accueille. Je ne m'attarde pas. Il doit faire l'équivalent de -25°c sachant qu'à la preste il faisait -7 ° . Une dernière photo prise en catimini et j'entame la descente.

 

Je suis content d'improviser, de laisser sa chance au hasard, de ne pas planifier, bref de ne pas avoir un esprit de boutiquier.. Pour descendre j'ai décidé de varier et d'emprunter l'ancienne piste qui est devenue chemin et s'efface par endroits.

 

Quelques plaques de verglas me compliquent la tache.

 

C'est long et moins varié qu'en passant par la crète. J'arrive enfin au point de départ sans avoir vu ame qui vive de la journée. Le froid vif m'aura accompagné toute la journée.

Voir les 7 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 268362 visites