encore un circuit dans la caranca
philtraverses

Sa fiche

encore un circuit dans la caranca

Par philtraverses - 28-06-2010 18:42:28 - 5 commentaires

La semaine a été dure. Stress, surmenage.Je tiens sur les nerfs. Comme souvent en ces occasions le stress détruit mes défenses immunitaires ou les affaiblit considérablement. Ca n'a donc pas loupé. Un matin je me suis réveillé avec une belle angine et une sinusite.

Ce samedi le réveil sonne : 5 h du matin. Je me sens vidé, comme si j'étais févreux. Mais j'ai décidé de profiter du beau week end qui s'annonce. Force doit rester à la volonté. Il faut mater le corps comme disait Montherlant.. Bien sur je n'en crois pas un mot. Un peu plus de deux heures 15 plus tard me voila au dessus de prats balaguer.

Le ciel est dégagé sans un nuage. il n'est pas encore huit heures du mat. La météo annonce une dégradation orageuse vers 14 h.

voila pourquoi je suis parti tôt. Je commence donc ce circuit dans la caranca que j'affectionne particulièrement. C'est d'abord la montée vers col mitja, l'un des plus beaux cols des Pyrénées, large évasé, reconnaissable entre tous.

 

 

Les jambes sont assez faibles.Le souffle court. le palpitant assez élevé d'entrée. Bref la forme n'est pas la.

 

Au col mitja

Une fois au col atteint en une petite heure pour 800 D+ je redescends en 30 mn vers le refuge de la caranca par une descente en plein soleil, aride. la tempête a fait des dégats et quelques pins jonchent le sol, cachant le chemin par endroits.

Une vue sur la longue et large vallée de la caranca avant le refuge.

 

je ne m'attarde pas au refuge . Je passe au milieu d'un troupeau de vaches. Heureusement que le montagne vit encore et fait vivre et n'est pas encore un stade pour citadins.. ceci dit sans critique . Passé le refuge j'ai une soudaine défaillance. Une grande soif, les jambes qui flageolent. Sans doute un des effets de mon angine, sinusite etc. J'atteins le grand lac de la caranca, joyau dans l'écrin des montagnes.

Le lac de la caranca.

 

Je continue ma longue montée pathétique, scotché à la pente. Pourtant j'arrive à doubler un groupe de jeunes espagnoles. J'atteins enfin l'étang noir situé à 2500 m d'altitude. l

Plus haut presque sous le col frontière de la vaca, je rejoins le petit étang bleu encore enchassé en partie dans la neige.

 

 

Enfin me voila au col de la vaca. Le plus dur est fait et la longue crete frontière, qui inspire la paix dans le beau temps et la terreur sous l'orage, fréquent l'été ici, se déroule.

 

 

D'ailleurs le ciel est déjà bien couvert. Pas en forme, compte tenu de la météo incertaine, je décide de shunter le pic noufonts, soit 200MD+ en moins. Je passe donc par le col d'en bernat. Une fois au col je me laisse glisser.

 

 

Je jette un bref regard vers le petit étang de l'estanyol.

 

Une fois à la voiture j'ai la tête qui tourne, pris de vertige quand je me baisse puis me redresse.  Fievreux.Sans doute une insolation. Dommage . Le lendemain j'ai prévu de marcher encore. Heureusement il est encore tôt j'ai toute la soirée pour récupérer.

Billet précédent: kilimanjaro juillet 2001
Billet suivant: madame dona

5 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 28-06-2010 à 22:54:24

Merci pour ces photos!!

Commentaire de RogerRunner13 posté le 29-06-2010 à 11:38:45

Merci pour cette belle balade....

Commentaire de JLW posté le 30-06-2010 à 00:18:52

Il faudra que tu me montres tout ca de visu, un jour ...

Commentaire de JLW posté le 30-06-2010 à 00:32:54

Il faudra que tu me montres tout ca de visu, un jour ...

Commentaire de Pegase posté le 30-06-2010 à 13:44:30

Sublime, merci de nous faire partager ces ballades

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.08 - 304118 visites