2050 ou l'animalité
philtraverses

Sa fiche

2050 ou l'animalité

Par philtraverses - 10-02-2010 21:16:45 - 3 commentaires

2050 ou l'animalité (inspiré par the road)

La rareté est apparue insidieusement. L'abondance avait crée la civilisation, les arts, la tolérance.
Débarrassé du souci de se nourrir de se vêtir et de survivre au quotidien l'intelligence avait pu s'épanouir, trouver d'autres territoires dans le savoir la culture . Les combats les plus fréquents étaient les joutes verbales . Après avoir été la règle la violence, physique, était devenue l'exception.

Bien sur ils entendaient à la télé, lisaient dans les journaux, que le pétrole devenait de plus en plus rare que des espèces animales qu'on avait même pas encore découvertes disparaissaient chaque jour au hasard d'un chalut, dans les filets des pêcheurs, ou dans les tronconneuses des forestiers, indifférents, préoccupés par le seul souci de la rentabilité ou légitime de nourrir leur famille sans penser au lendemain.

Mais ils ne voulaient pas y croire. On leur avait dit qu'il y aurait des solutions. Que bien que toutes les décisions soient prises pour le court terme par magie elles avaient toutes une logique qu'il suffisait d'avoir un peu de discernement pour comprendre.

Bien sur de plus en plus souvent les gens se battaient dans les supermarchés pour s'arracher les biens les plus convoités devenus
si rares des bras même de la mère de famille avec ses enfants.

Bien sur, il y avait des signes : avec la rareté, peu à peu les plus riches, ceux qui avaient les moyens, ont commencé à se constituer des milices privées pour protéger leurs avantages de la mêlée des sans abris ou des boat people qui déferlaient d'afrique ou d'ailleurs, chaque jour de plus en plus nombreux,poussés par la misère.


Bien sur la police et la justice face au déferlement de cette misère venue d'ailleurs et qu'ils ne pouvaient plus maitriser avaient fini par se barder d'indifférence et appliquaient mécaniquement les lois d'exception qui poussaient comme le chiendent sur le code pénal qui n'était plus qu'une friche.

Bien sur le droit d'asile avait disparu depuis longtemps et les expulsions étaient faites à la va vite sans procédure. Il fallait bien protéger le mode de vie des braves gens.

Avec la rareté. être normal était devenu le synonyme d'être indifférent. Bien sur ceux qui se battaient pour faire émerger une étincelle de conscience, les justes, étaient depuis logtemps  enfermés à l'asile de fou ou au goulag, rstaurés pour l'occasion. 

Bien sur l'Antartique, protégé par le traité éponyme, n'avait pas fait long feu et était vite devenu un champ de pétrole, peu important la protection de ce sanctuaire et des espèces rares qui y vivaient, face à la nécessité impérieuse de remplir les réservoirs des véhicules des braves gens pour que ceux ci aillent chercher leur pain à 300m de chez eux.

Mais ça n'avait pas suffi. Le pétrole était devenu une denrée de luxe face aux besoins de plus en plus grand des pays dit émergents. Qui n'avaient pas
eu le temps d'émerger longtemps. Personne n'avait anticipé la rareté dont tous les signes étaient pourtant si visibles.

Des bandes organisées avaient pris d'assaut les stations service ou l'essence était devenue si rare. Les dépôts de carburant étaient l'enjeu de guerres incessantes opposant des bandes rivales.

Peu à peu les braves citoyens s'étaient livré pied et poings liés aux chefs de bande les plus puissants qui possédaient le plus de stations d'essence ou de dépôt de pétrole. Pour tenter de préserver leur mode de vie.

Avec la rareté l'intolérance et l'inquisition que l'on croyait disparues étaient réapparus. Les humoristes et les caricaturistes croupissaient en prison ou disparaissaient mystérieusement certaines nuits sans lune. Les artistes ne peignaient plus que les portraits des dignitaires ou des chefs de bande.

Le vernis de civilisation que préservait l'abondance avait vite disparu.

D'abord dépassés les gouvernements avaient fini par réagir. Et instaurer la dicature.

 

Billet précédent: traversée des pyrénées 2ème partie
Billet suivant: traversée des pyrénées par les sommets suite et fin

3 commentaires

Commentaire de shunga posté le 11-02-2010 à 07:58:03

Je le dis depuis 2 ans : vivement 2012 !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 11-02-2010 à 13:02:35

A tes photos, je vois que tu perçois le monde en noir et blanc.

Commentaire de RogerRunner13 posté le 11-02-2010 à 17:32:22

Pas si éloigné que ça de la réalité ou future réalité.......

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 304092 visites