souvenirs de guyane
philtraverses

Sa fiche

souvenirs de guyane

Par philtraverses - 30-12-2010 18:35:16 - 5 commentaires

je ressors les vielles photos de leur boite. Elles sont laides, palies. Les annotations faites au stylo bille ont traversé le papier et bavent. J'essaie de me remémorer dans les détails ce voyage. Avec difficulté les souvenirs reviennent.

j'avais 19 ans. C'était la fin des années 70. La guyane..

D'abord c'était pour moi l'aventure de Raymond Maufrais qui avait bercée mon enfance. Enfant, dès l'age de 12 ans,je me nourrissais de l'aventure de Raymond MAUFRAIS, parti seul et disparu à jamais dans la jungle de Guyane, laissant place aux hypothèses et aux rumeurs les plus folles. C'était un jeune explorateur toulonnais. Son corps n'a jamais été retrouvé.

La guyane c'était aussi un livre de robert jaulin " la paix blanche" qui décrivait la destruction des peuplades d'amazonie par la civilisation occidentale. A l'époque je mettais les guillemets à civilisation. Notre "civilisation" avait couché ces peuplades dans le linceuil du progrès.. Je me souviens des disputes mémorables avec mon père à ce sujet. Je haïssais alors le monde occidental pour toutes les destructions qu'il a perpétrées au nom du progrès, celles des indiens entre autres, et me haïssais en tant qu'occidental.Dommages colatéraux et nécessaires diront certains.

Aujourd'hui les photos sont là, étalées. Elles me parlent de ce voyage.

Mon père connaissait le procureur de Cayenne. Des gendarmes devaient procéder à l'arrestation d'un criminel qui se trouvait dans un camp de chercheur d'or, non loin du village de Saint Elie,situé en pleine guyane. Nous avons alors profité du transport, bien loin des circuits organisés par les voyagistes.

A l'époque, avant la construction du barrage de petit saut, il existait un chemin, qui suivait une ancienne voie ferrée qui desservait un camp de chercheurs d'or. Le projet était de remonter sur plus de 30kms cette voie ferrée qui démarrait à partir de "gare tigre", hameau situé sur le sinnamary.

J'entends encore le bruit du moteur de la pirogue qui démarre et qui doit nous amener au départ de la voie ferrée. Nous somme 9: deux gendarmes, mes parents, moi, un couple et un journaliste de fr3 qui doit faire un reportage sur les chercheurs d'or.

On les appelle les orpailleurs. Beaucoup sont des clandestins qui exploitent des mines sans autorisation. http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/orpaillage-illegal-les-commercants-de-saint-elie-a-la-barre-18-05-2010-59410.php

Dans la chaleur étouffante de la jungle mes pensées s'évaporent. Le bruit du moteur déchire l'air et couvre les bruits assourdissants de la jungle.


la jungle est vivante. On entend les bruits des singes hurleurs. Plus loin un jaguar solitaire se met à rugir. L'avant de la pirogue, propulsée par le moteur puissant,fend les eaux brunatres du sinnamary qui charrie le limon précieux. J'essaie à travers le rideau végétal de repérer des présences humaines.

 

Finalement nous arrivons à Gare tigre. Nous allons passer la nuit au bord du fleuve dans un carbet, en plein air. 

Je ne suis pas habitué à dormir dans un hamac. Je passe la nuit à essayer de trouver la position adéquate. La nuit est donc courte

Le lendemain nous partons sur le sentier, accompagnés par un guide, un boni. Les bonis sont des Descendants d’esclaves évadés.

La progression le long de la voie ferrée est facile. Il parait qu'il faut faire attention. Il y a des serpents venimeux et des mygales. Il faut donc faire du bruit pour les faire fuir et ne pas les surprendre. Je suis enthousiaste. Je voudrais marcher plus vite. Très vite je distance le groupe. Parfois il faut passer au dessus de ravins enjambés par la voie ferrée, sur les traverses vermoulues.

 

Il me faut environ 3 heures pour atteindre le camp des chercheurs d'or. Personne ne me prête attention. La forêt est ravagée polluée. On connait les méfaits de l'orpaillage. Les chercheurs d'or utilisent du mercure. Le mercure des orpailleurs est utilisé pour agglomérer les petites particules d'or. L'eau est contaminée nuisant aux populations amérindiennes.

 

J'observe ces hommes, de loin. Ils sont rudes, sans foi ni loi. Parmi eux de vrais aventuriers. Il m'est interdit de me mêler à eux. La moitié sont des clandestins. Il y a des belges , des russes, toutes les nationalités..

 

 

Le principal danger dans la forêt guyanaise ce n'est ni le jaguar, ni le serpent, mais l'homme. La guyane est une des régions du monde ou les crimes sont les plus nombreux au km². Je ne parle que des crimes connus. La vie humaine n'a guere d'importance ici. Surtout pas pour beaucoup de ces chercheurs d'or. Pas tous.  Une fois par semaine des prostituées du surinam ou du Brésil arrivent en hélicoptère..

 

Je préfère observer la forêt. Elle est vie profuse, féconde. La forêt m'enseigne que la vie est un combat permanent, une lutte, que la guerre est la règle, la paix l'exception, presque un accident.J'observe tout un après midi une mygale dévorer un petit rongeur. Je ne trouve pas cela plus cruel que le jeu social ou les plus faibles sont mangés de l'intérieur par les forts et n'ont droit qu'aux miettes..

 

 

Nous restons ici deux jours, le temps de la garde à vue du criminel que les gendarmes ont pu arrêter et qui repartira en hélico.

Pour le retour le guide boni me propose de prendre les raccourcis pour rejoindre Gare tigre. Nous partons en courant à travers la forêt. La végétation me griffe, les branches d'arbre me giflent. Il nous faut à peine un peu plus de 2 heures pour rejoindre gare tigre. Je me sens si proche de ce boni. Sans nous parler nous nous comprenons. Je passe l'après midi à attendre mes parents. Je suis bien ici, dans cette moiteur qui m'enveloppe.

Il est tard maintenant. les photos tombent de mes mains. Le temps a passé. Plus de trente ans. Mes rêves d'alors me reviennent, un peu comme un reproche, celui d'avoir choisi la sécurité au lieu de la liberté..

Billet précédent: maladie honteuse
Billet suivant: le costabonne

5 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 30-12-2010 à 20:00:29

Troublants souvenirs!

Commentaire de Pegase posté le 30-12-2010 à 22:06:42

Superbe introspection

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 31-12-2010 à 07:28:09

Impressionnant

Commentaire de francois 91410 posté le 31-12-2010 à 09:05:08

Mis à part ces aspects glauques qui subsistent toujours, malheureusement, quel merveilleux département que la Guyane ! j'y ai passé qq jours à nouveau en début d'année (cf blog) : il est vrai que la forêt est de + en + menacée, ses populations aussi ...

Commentaire de shunga posté le 01-01-2011 à 04:42:25

^^ Pas mal.
Tu t'es sauvé à la dernière phrase même si... Dans la lignée du billet des intermittents. Malheureusement il n'y a rien de troublants ni de superbe et encore moins d'impressionnant. Rien qu'un cheminement éculé. Mais tu le sais et nous n'en discuterons pas.
En tant qu'habitué je commence même à trouver cela fort triste...
tout est vain.
Bonne année ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 304145 visites