pic des trois seigneurs par le col de la pourtanelle
philtraverses

Sa fiche

pic des trois seigneurs par le col de la pourtanelle

Par philtraverses - 19-04-2011 07:31:56 - 4 commentaires

Le 16 avril 2011: Je suis au parking d'ou part le sentier qui hisse au pic des trois seigneurs, sommet situé vers tarascon sur ariege, dans la vallée de gourbit et de rabat les trois seigneurs, modestes villages de quelques 50 ames chacun. Michel Sébastien , un illustre pyrénéiste, pour ceux qui aiment ce massif, est un amoureux de ce sommet qu'il aurait gravi pas moins de 300 fois. De nombreuses voies permettent d'atteindre ce promontoire. Pour aujourd'hui, j'ai choisi l'accès par le col de pourtanelle, qui semble seule possible compte tenu de son exposition est ouest, les autres accès, exposés plein nord, étant barrés par de raides névés. .

 

Cette éminence, d'altitude somme toute modeste, puisqu'elle culmine à 2200 m , est un belvédère idéal sur les hauts sommets. Me voila donc parti sur cet itinéraire que je n'ai jamais encore emprunté. Peu ou pas de descriptifs, ni sur les guides papier ni sur le net.. Du parking je suis la piste large jusqu'à la cabane d'embanels, jadis utilisée par les bergers . Le pic des trois seigneurs se dévoile peu à peu. Il est encore, de façon étonnante, vu son altitude, très enneigé.

 

Je continue la piste vers l'ouest puis vers le nord. J' atteins ainsi la cabane rouge, ou de coumeders, cabane de tôle verte au toit rouge, non mentionnée sur la carte ign. Plus de sentier contrairement à ce que certains guides mentionnent.. Je continue à découvert, au jugé, vers le nord ouest, en suivant de vagues sentes en direction de la jasse de coumeders ou subsistent de nombeux orris, vestiges de l'activité pastorale florissante d'autrefois.

 

En face, légèrement sur la gauche, j'aperçois le col de pourtanelle, barré par un névé, sans doute verglacé et ou je ne pourrai donc passer . Je continue en montant régulièrement hors sentier en direction de la crête. La montée est pénible dans les herbes épaisses et les rhododendrons. J'atteins enfin la crête vers 1895 m entre le col de pourtanelle à gauche et le pic de la journalade, à 1945 m, à droite.

 

Je m'achemine ensuite vers le col de la pourtanelle, en suivant la crête large et herbeuse, barrée par une clôture visiblement à l'abandon . Je rejoins enfin le col de la pourtanelle, à 1785m, entaille étroite dans la crête, effectivement défendue par un névé épaix et raide.

 

A partir du col la pente se redresse. Quelques névés, qu'il est facile d'éviter, jalonnent le chemin. Deux gros cairns servent de repère.

 

J'arrive enfin sous le pic des trois seigneurs dont la croix est bien visible. Une dernière montée raide à travers la végétation et les cailloux, le sentier étant en grande partie sous la neige, et me voila au sommet.Au sommet je ne peux m'empêcher de penser aux grands débats qui agitent notre société. J'ai un sentiment étrange, ambivalent, à la fois de tristesse, pour ce que je ressens comme une régression sociale sur beaucoup de points, et d'euphorie d'être loin de tout ça, pour quelques instants. 

 

L'affaire du voile dans les lieux publics, le pseudo débat sur la laïcité qui risque de réveiller les vieux démons qui ne demandent que ça.., le refoulement de tunisiens à vintimille, malgré les engagements internationaux de la France, l'application des dispositions de la CEDH sur la garde à vue, qui me concernent de plus prêt, et ou je suis en première ligne, de par mon métier. Je rajouterais l'affaire du christ pisse et ces catholiques intégristes, décomplexés, qui s'expriment désormais sans retenue, ce qui n'avait pas été le cas 4 ans auparvant. Les choses évoluent..  La liste est longue. Pourtant l'histoire montre qu'il n'est point de salut pour l'humanité hors le métissage, le mélange, la tolérance.. J'y reviendrai.  Heureusement les Pyrénées, elles, seront toujours la et survivront à tout ça. La vue est, bien sur, magnifique sur les hauts sommets encore bien enneigés. Les amateurs s'amuseront à égréner la liste des sommets, du valier au mauberme.. J'avais l'intention de continuer la crête, de rejoindre le col de la couillate et, par le lac bleu, de retourner à mon point de départ.

 

Ce sera pour une autre fois. La descente par le col de la couillate, orienté plein nord, nécessite les crampons, cette neige de fin de saison étant bien dure .

 

Je reviens donc à mon point de départ en empruntant le même chemin. Ce sera pour une autre fois.. Le pic des trois seigneurs, comme pour Michel Sébastien, est amené à être un de mes sommets favoris.Au retour je croise un groupe de randonneurs que je salue. Il est certain que je reviendrai.

Billet précédent: le circuit du picou
Billet suivant: adieu à mon chat noir

4 commentaires

Commentaire de benoitb posté le 19-04-2011 à 09:41:05

Merci beaucoup pour ces récits de balades pyrénéennes à chaque fois magnifiquement illustrés : ils ont participé à ma décision de m'inscrire au GRP cette année.

Commentaire de Bruno CATANIA posté le 19-04-2011 à 12:42:53

Hors de toute polémique,une chose est sure....ça fait envie

Commentaire de RogerRunner13 posté le 19-04-2011 à 16:17:51

Encore de bien belles images, merci.....

Commentaire de totoro posté le 19-04-2011 à 18:37:25

Merci encore pour cette jolie balade pyrénéenne !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.03 - 304170 visites