l'ennemi public numéro un
philtraverses

Sa fiche

l'ennemi public numéro un

Par philtraverses - 23-03-2020 07:34:31 - 7 commentaires

Qui est il, ce quidam, cet hurluberlu, traqué par hélicoptère, drones, comme un délinquant de haut vol, cet ennemi du bon citoyen, confiné et qui l'accepte sans broncher, infantilisé dans son canapé à regarder des séries en boucle et faire des allées et venues entre son poste de télé et sa fenêtre d'où il guette ce que font ses voisins.

Qui est il, cet individu, ennemi du peuple, sur lequel tout le monde tire à boulets rouges, que les voisins regardent passer de leur fenêtre qu'ils ne quittent pas de la journée sauf à de rares moments.

Qui est il ce responsable de tous les maux, propagateur invétéré du virus, qui n'a pas compris les enjeux du confinement, dont chacun affirme qu'il est la seule solution pour se débarrasser du virus sans pour autant qu'aucune preuve scientifique ne l'étaye, vu que ce virus on ne le connait pas et que c'est la première fois sauf en temps de guerre qu'on confine une population entière. 

Qui est il celui à l'encontre duquel il faudrait désormais déployer l'armée ma bonne dame, ce rebelle. Mais que n'a t'on mis en oeuvre de tels moyens pour lutter contre les trafics dans les cités, zones de non droit.. Il faudra s'en souvenir pour exiger de tels moyens, puisqu'ils existent, on le sait maintenant.

Qui est il celui que l'on culpabilise à longueur de journée, tout comme les citoyens, que l'on voudrait mettre sous cloche, comme la belle au bois dormant et réveiller une fois la crise passée.

Oui qui est il: le joggeur ma bonne dame, oui, ce satané joggeur qui ne comprend rien, fait courir un risque à tout le monde en courant seul à l'heure où tout le monde dort, ce joggeur ennemi public numéro un.  

Billet précédent: piratage
Billet suivant: la résilience, d'une bonne idée à une injonction

7 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-03-2020 à 10:08:50

Haro sur celui qui est en bonne santé à l'heure de la maladie. Heureusement que les bureaux de tabac sont ouverts, délivrant toujours les jeux de la FDJ et la drogue de ceux qui ne cessent de creuser le trou de la sécu mais légalement, madame ; c'est pas comme ces sportifs qui énervent le public avec leur plaisir de l'effort.

Commentaire de Scoubidou posté le 23-03-2020 à 22:05:03

Le lutin, loin de moi l'idée de défendre les fumeurs opprimés et comme tu t'en doutes je ne suis pas fumeur moi même... mais vu les taxes sur les cigarettes, le "fumeur qui creuse le trou de la sécu" est un point qui prête à discussion :)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 24-03-2020 à 12:44:50

Détrompes-toi, les pathologies liées à la cigarette coûtent 120 milliards à la sécu (étude de 2015) alors que les taxes sur le tabac rapportent 15 milliards (chiffre 2017). Contrairement à ce que les fumeurs veulent faire croire, ils ne sont pas des vaches à lait mais bien des charges financières pour la société.
On trouve les mêmes rapports mathématiques en pire entre ce que rapportent les amendes routières et le coût des accidents de la route pour la société. Les radars ont rapporté en 2019 1,4 milliards d'euros alors que le coût des accidents corporels de la route représentent 38,3 milliards d'euros à l'Etat (chiffres 2016). L'automobiliste en excès de vitesse n'est pas une vache à lait mais un gouffre financier.

Commentaire de Benman posté le 23-03-2020 à 14:08:41

Le problème n'est évidemment pas le jogger, mais la notion de jogging, qui, laissant la place à l'interprétation, laisse un prétexte à certains pour continuer de vivre quasiment comme avant.
Après, je n'ai pas été voir comment ça se passe partout, vu que je suis confiné...

Commentaire de Walden posté le 23-03-2020 à 16:19:00

Comme, en revanche, on peut promener son chien trois fois par jour sans craindre la vindicte populaire, le canicross est peut-être le bon plan du moment.

Commentaire de Scoubidou posté le 23-03-2020 à 22:02:31

Très bon billet qui illustre malheureusement assez bien la situation

Commentaire de philtraverses posté le 24-03-2020 à 14:53:00

Bon c'est de la science fiction en même temps.. On s'adapte à tout. Bientôt le confinement deviendra la règle et la liberté l'exception, pour divers motifs, pollution entre autre. Les esprits sont préparés peu à peu à la perte de la liberté qui malheureusement se prépare insidieusement. Certain même la désirent, c'est si facile de se faire infantiliser et d'être pris en charge sans avoir à décider. On s'adapte à tout. Faut il sans réjouir. ? Les gouvernants englués dans leurs contradiction, à la fois protéger et faire marcher le commerce, le peuple sert de fusible. Se confiner n'est pas plus responsable que ne pas le faire. En réalité plus personne n'est responsable.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.05 - 287374 visites